Le p. Christian Blanquet nous a quittés

PHOTO P. BLANQUET

 

 

 

 

Le p. Christian Blanquet est né le 2 janvier 1935 à Rodez.
Ordonné prêtre le 11 décembre 1960 à Ceignac.
Vicaire à Saint-Geniez-d’Olt le 15 octobre 1961.
Curé d’Arvieu et Notre-Dame d’Aures le 27 octobre 1968.
En outre, Vicaire-économe de Caplongue en 1978.
Curé du secteur paroissial de Réquista le 11 septembre 1983.
Doyen de Réquista le 25 décembre 1983.
En outre, chargé de Brousse et Saint-Martin de Brousse le 14 février 1988.
Curé de Sainte-Radegonde le 14 juillet 1991.
Curé du secteur paroissial de Saint-Geniez-d’Olt le 7 juillet 1996.
Curé de la paroisse nouvelle Notre-Dame des Trois Horizons le 7 janvier 2001.
Prêtre coopérateur de la paroisse Notre-Dame du Haut Ségala et aumônier du Couvent des Dominicaines de Gramond le 15 juillet 2001.
Décédé le 27 juin 2018.
Ses obsèques ont été célébrées le samedi 30 juin à Baraqueville.
Ses obsèques se sont déroulées en présence de Mgr François Fonlupt, Evêque de Rodez, Mgr Raymond Seguy, Evêque Emérite, le p. Daniel Boby, Vicaire Général et accompagné par une quinzaine de prêtres, dont certains avaient été ordonné la même année que lui.

La sépulture a été une très belle célébration, très priante. L’assemblée a vécu une vraie communion autour du P.Blanquet.

Des témoignages émouvants des différentes paroisses où il avait été prêtre, le Mouvement Chrétien des Retraités (MCR) dont il avait le responsable durant plusieurs années, les Anciens d’Algérie, sa famille ont terminé la célébration .
Selon ses dernières volontés, il a été inhumé au cimetière d’Arvieu auprès de ses parents.

Différents témoignages2018 04 08 Confirmation à Baraqueville (24)
-Paroisse : lu par Dominique Maurel (EAP)

Père Blanquet, avec toute notre reconnaissance de votre dévouement dans votre ministère de prêtre coopérateur, puis auxiliaire parmi nous, nous venons vous confier à la Miséricorde de notre Dieu.
Paroissiens de Notre Dame du Haut Ségala, nous vous remercions pour tout ce que vous nous avez apporté en tant que pasteur fidèle jusqu’au dernier moment.
Père Blanquet, par votre écoute, vos homélies convaincantes vous avez su nous interpeller les uns et les autres. Par votre accompagnement des personnes âgées, notamment les équipes du Mouvement Chrétien des Retraités, vous avez laissé des traces de conviction et de confiance dans les cœurs pour toujours.
Après avoir célébré la messe dans nos relais à l’invitation des familles, avec les clubs du 3ème âge de notre paroisse ou avec les anciens d’Algérie, vous étiez heureux de partager le repas et de passer de bons moments avec tous.
Natif de notre ségala, vous avez su apprécier et aimer les familles avec ses valeurs humaines vécues au quotidien.

Père Blanquet nous ne vous oublierons jamais, nous vous confions à la Vierge Marie et à Dieu. Nous vous demandons de prier pour nos familles, notre paroisse et notre diocèse, que nous vivons tous unis dans la Foi.
A Dieu Père Blanquet.

– Soeurs Dominicaines : Lu par Soeur Maria
Le P.Blanquet a passé 17 ans à GRAMOND. Il aurait dit en arrivant : « Ce sera ma dernière maison ». Il a dit vrai.
Durant ces longues années où il a été aumônier sœurs dominicaines, il a vu la transformation progressive de la maison de retraite et son ouverture à des laïcs. Le P.Blanquet a su adapter son ministère et répondre aux diverses demandes : eucharisties, sacrement des malades, sacrement de la réconciliation, visites… Très discret, il ne s’imposait pas : « Vous savez que je suis là si vous avez besoin de moi  » Il respectait la laïcité de notre République, mais si un appel surgissait il y répondait sans tarder !
Sous un aspect « bourru » il était un fin observateur et avait un grand cœur. Il était attentif aux malades, s’informait de leur santé et beaucoup témoignent de ses visites qu’elles appréciaient. Son départ laisse un grand vide ; nous le remercions pour son attention à toutes et son service « jusqu’au bout ».

– Résidents de la maison de retraite de Gramond : Lu par Sylvie Beaujean
Le P.Blanquet était un homme vif, qui ne se perdait pas dans de longs discours. Mais il savait se rendre disponible lorsqu’on faisait appel à lui pour un sacrement, ou simplement dialoguer, entendre les questions et les doutes qui surgissaient. Il s’intéressait à tous sans en avoir l’air, notamment aux personnes dont la santé faiblissait ou aux nouveaux arrivés. il savait être proche.   Lorsqu’on le connaissait bien, on était à l’aise avec lui. « Il venait très souvent voir mon mari quand il a été plus malade, mais je ne sais pas ce qu’ils se racontaient… il était très discret. »
Lorsqu’un résident mourrait, il se rendait à la salle mortuaire avant la messe pour prier auprès lui ; il le nommait ensuite au cours de l’Eucharistie.
Dans ses homélies, il essayait de prendre des exemples puisés dans notre vie, nos difficultés, il était ouvert aux problèmes de l’actualité.
Il participait aux rencontres festives et savait toujours raconter une histoire amusante qui faisait rire tout son auditoire. Il se montrait alors très jovial !
Père Blanquet, votre départ crée un vide pour tous ceux qui venaient vous rencontrer !

– MCR : Mr Bousquet (responsable du MCR sur ND du Haut Ségala)
Père Christian BLANQUET, vous venez de quitter cette terre pour rencontrer Celui à qui vous avez donné toute votre vie.
En tant que responsable du MCR sur la paroisse, et délégué          au comité diocésain, je tiens à traduire, au nom de toutes les équipes que vous avez accompagnées, notre reconnaissance pour les longues années où vous avez cheminé avec nous.
En 2002, au départ brutal du Père Roger BIBAL, s’est posée pour nous la question du « Comment continuer nos réflexions ?  » Vous avez alors proposé aux équipes de se prendre elle-mêmes en charge. Quelques-unes ont fait ce choix et vous étiez là pour soutenir les accompagnateurs ainsi que les équipes qui avaient plus de difficultés.
Vous avez été présent jusqu’en 2015 : pour des raisons de santé, vous avez dû donner votre démission.
C’est avec émotion que je vous dis, au nom de tous ceux qui ont bénéficié de votre aide dans notre Mouvement Chrétien des Retraités, notre reconnaissance. Vous nous avez permis de mieux connaître et d’approfondir le message biblique et tout particulièrement l’Evangile.
De tout cœur nous vous disons MERCI Père Christian BLANQUET.
A titre personnel je tiens aussi à te dire « merci Christian » pour ton amitié et ton soutien.

– Paroisse Arvieu : Isabelle Vayssettes
Petit mot pour l’abbé Christian Blanquet
Au nom des habitants d’Arvieu, je voudrais dire un petit mot.
L’abbé Christian Blanquet a été notre curé pendant de nombreuses années. Il avait su s’intégrer à Arvieu en alliant sa foi à l’écoute, en participant à diverses associations sportives et culturelles. Avec ses parents, le presbytère était toujours ouvert. Il avait su dynamiser et moderniser la paroisse. Je crois avoir été une des premières enfants de chœur filles et il en était fier. On se souviendra de son énergie pour rénover les trois églises.
Avec son humour, sa joie de vivre et son franc-parler, il avait tissé de nombreux liens d’amitiés, avec mon papa en particulier. Il a été le confident de nombreux arvieunois. En famille, entre amis, nous nous souvenons souvent des nombreux repas et de quelques belles anecdotes.
Les circonstances font que parfois les routes se croisent et… se décroisent…Mais on n’oubliera rien !
Merci, Abbé Christian Blanquet, pour tout ce que vous avez été, pour tout ce que vous avez dit, pour tout ce que vous avez été…
Puissiez-vous retrouver tous ceux que vous avez aimés et trouver la paix dans cette lumière qui vous a guidé toute la vie. Continuez à nous montrer le chemin…

Prière universelle obsèques p. Blanquet

– Le p. Blanquet avait répondu avec joie à l’appel du Seigneur. Le chant d’entrée et les textes choisis par lui en sont le témoignage. Seigneur nous te prions pour que les jeunes que tu appelles à ton service avec confiance à la vocation sacerdotale.

– Seigneur nous te prions pour les prêtres retraités qui se mettent au service des paroisses comme l’a fait le p. Blanquet en allant de relais en relais sur la paroisse Notre Dame du Haut Ségala.

– Durant 17 ans, le père Blanquet a vécu au service des sœurs dominicaines et des résidents de la maison de retraite de Gramond. Dans ce ministère, il a rencontré les souffrances liées au grand âge et à la fin de vie. Seigneur nous te prions pour ceux qui portent une lourde croix : donne leur de garder confiance en toi.

Les commentaires sont fermés