Rénovation de l’église de Baraqueville

Pour un compte-rendu de l’accueil de la Vierge et de l’inauguration de l’église, cliquer ICI.
Pour la présentation de la rénovation de l’église et les remerciements, cliquer ICI.
Pour l’album-photo des travaux, cliquer ICI.   
Pour télécharger le livret 12 pages (pdf) décrivant ces travaux, cliquer ICI.

 

Souscription :
Bulletin et enveloppe de souscription pour les travaux des 50 ans de l'églisePour participer aux travaux de rénovation intérieure de l’église de Baraqueville, cliquer ICI ou sur l’image, pour télécharger le bulletin de souscription, à envoyer au centre paroissial (37 rue Notre-Dame, 12160 Baraqueville) avec un chèque à l’ordre de « Association diocésaine – Notre-Dame Haut Ségala ».

Description :
Depuis un peu moins d’un an, l’Equipe d’Animation Pastorale et un groupe d’une quinzaine de paroissiens (impliqués dans les travaux dans l’église et le centre paroissial) ont réfléchi sur les travaux possibles pour les 50 ans de l’église de Baraqueville. Le 14 janvier dernier, nous en avons recensé toute une liste, plus ou moins compatibles les uns avec les autres, plus ou moins réalisables à plus ou moins long terme :

construction eglise 002construction eglise 001– Modernisation de l’éclairage.
– Remplacement du rideau rouge et de la grande croix par une fresque et/ou un retable.
– Isolation du toit et des murs latéraux.
– Lambris sur ces murs.
2015 04 26 Messe à Baraqueville (3)– Peinture des pans intérieurs du toit.
– Déplacement du tabernacle au fond du chœur.
– Modification et/ou déplacement de l’autel et de l’ambon.
– Eclaircissement du mur d’entrée intérieur.
– Création d’un sas d’entrée, par vestibule (extérieur) ou tribune (intérieure).
– Nouveau chemin de croix.
– Silhouettes en ombres chinoises devant les fenêtres.
– Mise en place d’un vidéo-projecteur…

Il manquait en fait une vue d’ensemble et une estimation de leur faisabilité (phasage, coût).

Vierge à l'Enfant 2015 03 30 (30)Vierge (détourée) 1Vierge à l'Enfant 2015 03 30 (4)Vierge à l'Enfant 2015 03 30 (14)L’annonce début 2015 d’un don inestimable (par le descendant d’une ancienne paroissienne), d’une Vierge à l’Enfant en bois polychrome de 85 cm de haut datant du XIIIème siècle, et le remplacement le 5 mars dernier d’une trentaine d’ardoises endommagées (et la vérification par le couvreur du bon état de la toiture), nous ont donné un point de départ concret pour penser l’aménagement intérieur de l’église, et en priorité de son chœur.

J’ai alors demandé à Louis Causse, architecte des bâtiments de France récemment retraité, et avec qui j’ai collaboré plusieurs années quand j’étais à la D.D.E., de proposer une synthèse de nos idées, en intégrant l’accueil de la statue de la Vierge à l’Enfant. Il est venu visiter l’église le 20 mars dernier, puis soumettre ses premières idées le 30 mars à Michel Négrié, Noël Capgras et moi-même, puis le 6 avril aux mêmes plus Vanessa Delouvrier-Chaillou (EAP), Jean-Louis Marty, Marcel Garrigues et Gisèle Mouysset (responsable de la chorale paroissiale).

Les impressions générales sur le bâtiment furent les suivantes :
– Une certaine froideur, une absence de poétique.
– Un espace manquant de chaleur et d’une discrète coloration.
2015 04 19 Messe et baptêmes de Victoire et  Sacha (31)– Une expérimentation des lieux en cours : déplacement de bancs [premiers bancs se faisant face parallèlement à l’axe de la nef] et de mobilier [ambon sur estrade en avant du choeur].
– Une absence d’un point focal dans le chœur qui donne sens à l’ensemble tant durant les offices qu’en dehors des offices.
– Une absence d’éléments de support permettant aux enfants suivant la catéchèse de marquer les lieux de leur progression.

Il a aussi remarqué :
– que dans les plans de construction de l’église de Baraqueville, antérieurs à la réforme liturgique de Vatican II, l’autel actuel était prévu comme maître-autel adossé contre le mur ; cela explique sa très grande longueur (3 m) et sa (trop) faible largeur, pour que le célébrant dans l’ancien rite puisse accéder au tabernacle prévu pour se trouver devant lui, au centre du mur.
– que le lieu actuel du tabernacle était prévu pour être le lieu de l’ambon.
– que les panneaux sous la toiture sont déjà isolants (7 cm en sandwich) et qu’il est inutile d’isoler davantage ce toit.
– que la disposition actuelle des bancs de l’église convient à une communauté monastique avec deux choeurs se répondant face à face, mais moins à une paroisse.

Il a alors proposé :Projet Louis Causse 01c

– de supprimer l’actuel rideau rouge, de déplacer l’actuel autel contre le mur, comme retable, et de créer une fresque centrale à la place de la grande croix actuelle.
– de créer une niche pour accueillir la statue de la Vierge à l’Enfant.
– de déplacer le tabernacle au centre du mur du fond, au-dessus du (nouveau) retable.
– de supprimer le socle de l’actuel autel, de créer un nouvel autel (moins large, plus profond) sur un emmarchement modifié.
– de réutiliser le support du tabernacle actuel pour un lutrin où déposer l’Evangéliaire (comme à la Cathédrale).
– de disposer un vidéo-projecteur derrière la première poutre en lamellé-collé.
– de modifier la disposition des bancs, avec un angle de 30°.

A la suite de nos rencontres, Louis Causse a retravaillé le projet et a réalisé plans, maquette au 1/50ème de l’église et photos qu’il a présentés au conseil économique du 23 avril 2015, pour que nous puissions discuter et valider les travaux ci-dessous pour la rénovation intérieure de l’église, et surtout de son chœur, avec un phasage et une première estimation du coût de 60.000 €.

Version avec les disciples d'Emmaüs (Rembrandt) Version avec une résurrection byzantine Version avec la Trinité de Rublev Version avec le crucifix d'Assise (et l'ambon déplacé contre le choeur) Version avec le crucifix d'Assise (et l'ambon devant le choeur)

A- Reprise d’ensemble des dispositions du chœur

A1– Déplacer l’autel actuel en retable contre le mur du chœur. Supprimer le socle de l’autel actuel.
A2– Encastrer le tabernacle dans le mur du fond au-dessus de l’autel-retable (réemploi partiel du tabernacle actuel). Encastrer une niche destinée à recevoir la Vierge du XIIIème siècle.
A3– Reprendre l’emmarchement pour célébrer avec un autel provisoire avancé devant le chœur.
A4– Mettre en place un tapis (sisal) pour tout le chœur et l’estrade de l’ambon.
A5– Créer un nouvel autel (étain repoussé, corten…) coordonné avec l’ambon actuel.

BRéaménagements électriques
Eclairage AcEclairage BcAdaptation de l’éclairage au nouvel autel et statues, vidéo-projecteur…

 

 

CPeintures-badigeons

Grand mur du chœur (100 m²), murs latéraux (110 m²), sous-face des panneaux sous toiture (650 m²). Nettoyage des lamellés-collés et de la verrière (intérieure).

DDécoration de la verrière :

Logo synode diocésainCroix, silhouettes en plastique auto-collant translucide (intérieur) ou non (extérieur), pour un décor susceptible d’être changé (durée de vie d’environ 3 ans), par exemple avec le logo du synode diocésain, ainsi qu’une croix autour du croisillon des caches des plaques de polycarbonate.

Icône AnastasisTrinité RoublevCrucifix d'Assise 1

ECréation d’une fresque, peinture murale ou croix

Nous avions envisagé différents décors : Croix d’Assise (cf. actuelle croix à l’église de Jouëls), icône de la Trinité de Rublev, Résurrection, fresque néo-byzantine… Après discussion avec le conseil pastoral élargi le 24 juin dernier, nous avons opté pour un décor inspiré du logo du synode diocésain – une procession vers le Christ (ou venant du Christ) dessinée par Alwine Bonnefis de Baraqueville ! – avec une réutilisation de l’ancienne croix du choeur et l’ajout d’une sculpture du Christ ressuscité, et en tête de procession, un porteur de bannière mariale où la statue de la Vierge est au centre de cette bannière.

Projet de décor du mur du choeur

FRéaménagement de la nef

Atténuer la raideur de la nef et recentrer l’assemblée vers l’autel (avancé), en respectant les règles de sécurité, en positionnant tout ou partie des bancs à 30°. Ultérieurement, acquérir environ 80 chaises assemblables par « grappe » de 3, 4, 5… (comme à la Cathédrale) pour une souplesse d’utilisation en avant de la nef, et pour accueillir dans le chœur la chorale.

GAménagement d’un tambour

– A court terme : limiter l’entrée du froid par la porte, par un tambour de tissus ininflammables sur cadre amovible placé à l’intérieur contre le portail d’entrée.
– A plus long terme : création d’un narthex pouvant servir de tambour, soit à l’intérieur dans la 1ère travée partielle (avec un tribune au-dessus qui permettrait l’utilisation pour un orchestre, une chorale), soit à l’extérieur sous l’auvent existant.

2015 05 03 Journées portes ouvertes  (42)Le premier projet de travaux a été présenté au grand public à la foire de Baraqueville du dimanche 3 mai en vue de lancer une souscription.

Bulletin et enveloppe de souscription pour les travaux des 50 ans de l'égliseCliquer ICI pour avoir le formulaire de souscription (avec possibilité de déduction fiscale !)

Commencés depuis la mi-mai, les travaux suivant sont réalisés à la date du 15 août 2015 : A1, A2A3, A4B et C, E, F) ; le tout pour un montant d’environ 32.000 €. Les travaux A5 (nouvel autel), D (décoration de la verrière), G (tambour), mais aussi un Chemin de Croix demandent encore à être précisés.

Actualité :
– l’album-photo pour suivre les travaux est ICI : on y voit de visu qu’en plus du travail des entreprises, la contribution de nombreux bénévoles a rendu possible un projet modifiant l’aspect de l’église de façon considérable – et pourtant réversible -, pour un budget relativement modeste.

– travaux déjà réalisés depuis la mi mai 2015 : l’ancien autel a été déplacé contre le mur du fond ; un (magnifique) nouveau tabernacle a été en le taillant à partir de l’ancien tabernacle de pierre, installé et (rétro-)éclairé ; le sol du choeur a été nivelé ; les badigeons sur les murs et panneaux intérieurs de la toiture ont été faits et la verrière lavée ; le nouvel éclairage a été cablé et posé (nouveaux néons plus chaud, en éclairage indirect derrière des caches-néons, projecteurs), avec une nouvelle armoire électrique et le précablage de l’emplacement de la statue de la Vierge à l’Enfant ; les bancs ont été disposés en épi (à la satisfaction quasi unanime des paroissiens !) ; la partie basse du décor du mur du choeur est posée (sur panneaux revêtus d’un décor à base végétale – jacinthes d’eau des Philippines – susceptibles d’être changés…) ; le sol du choeur, estrades comprises, a été revêtu de sisal ; un habillage de l’autel provisoire a été cousu ; un lutrin en metal et une main courante pour faciliter l’accès au choeur ont été installés, ainsi qu’un vidéo-projecteur suspendu ; des rideaux ont été cousus pour les fenêtres du choeur ; la partie haute du décor, avec la statue de la Vierge à l’Enfant devant sa bannière et le Christ a été placée, achevant ainsi le décor du choeur.

– restent à terminer  : le wifi du vidéo-projecteur.

– pour environ 32.000 € de travaux engagés [en y incluant les travaux à venir : un nouvel autel de même volume que l’ancien, un tambour d’entrée, un chemin de croix, la décoration de la grande verrière…], nous avons reçu à ce jour (15 août 2015), 17.697 € de dons, auxquels s’ajoutent 3.030 € de « financement participatif » via internet, soit 20.727 €.
N’hésitez pas à nous soutenir dans ces travaux – cf. ci-dessous !

Souscription :
Bulletin et enveloppe de souscription pour les travaux des 50 ans de l'églisePour participer aux travaux de rénovation intérieure de l’église de Baraqueville, cliquer ICI ou sur l’image, pour télécharger le bulletin de souscription, à envoyer au centre paroissial (37 rue Notre-Dame, 12160 Baraqueville) avec un chèque à l’ordre de « Association diocésaine – Notre-Dame Haut Ségala ».

p. Raphaël Bui

Et voici l’invitation adressée pour le 15 août 2015 en vue de l’inauguration de l’église et surtout, l’accueil de la Vierge à l’Enfant :

Inauguration de l'église

Les commentaires sont fermés