La confirmation, une aventure spirituelle

2018 04 08 Messe de Confirmation, Baraqueville (51)

Le dimanche 8 avril, dans l’église de Baraqueville, 9 jeunes de 3° des paroisses de Baraqueville et Naucelle

Alix, Alexandre, Flavie, Jules, Julien, Laura, Ophélie, Pauline, Séréna

Vont recevoir le sacrement de confirmation.

Ces jeunes ados ont suivi le « caté »quand ils étaient à l’école primaire, ils ont rejoint l’aumônerie pendant leurs années collège en dehors des cours pour des rencontres conviviales et même parfois sur leurs congés pour des « temps forts »sur un ou plusieurs jours afin de préparer des fêtes de la foi.

Avant de quitter le collège, il leur est proposé d’aller plus loin, jusqu’à la confirmation. Beaucoup de personnes les accompagnent pour s’y préparer : Régine Artus, responsable de l’aumônerie, Claudine, Chantal, animatrices, Jean-Michel, les prêtres Kumar et Jules, les religieuses rencontrées à Bor aux vacances de la Toussaint, les moines de l’abbaye d’En Calcat pendant les congés d’hiver.

Le 8 avril, devant le Père Daniel Boby, vicaire général, représentant le Père évêque et devant les chrétiens rassemblés dans l’église ce jour là, ces jeunes ados que les parents ont choisi de faire baptiser dans leur petite enfance vont dire « oui » à leur baptême qui les a faits « enfants de Dieu » .Ce choix que les jeunes font librement les rend « adultes en devenir » dans la foi. Tout en étant l’aboutissement d’un cheminement, la confirmation n’est pas une fin mais un vrai départ dans la vie chrétienne. Pour vivre leur foi concrètement, les jeunes confirmés sont encouragés à rejoindre d’autres jeunes engagés dans des mouvements comme l’ACE pour les enfants, l’Hospitalité Aveyronnaise pour les malades et les personnes âgées. Ils peuvent aussi participer à des rassemblements organisés pour les jeunes comme le pèlerinage des lycéens à Taizé. Trouver leur place dans l’Eglise n’est pas chose facile dans le monde d’aujourd’hui marqué par l’indifférence religieuse. C est pour cela que l’évêque le jour de la confirmation étend les mains sur eux comme le faisait Jésus en priant Dieu le Père comme ceci :

« Répands sur eux ton Esprit Saint, donne leur l’Esprit qui reposait sur ton Fils Jésus, Esprit de sagesse et d’intelligence, Esprit de conseil et de force, Esprit de connaissance et d’affection filiale ».

Ensuite l’évêque trace une croix sur le front de chaque confirmand avec une huile parfumée «  le saint chrême » (un mot grec qui rappelle le mot Christ). Comme l’huile pénètre et demeure, l’huile parfumée veut signifier que Dieu veut pénétrer la vie du baptisé-confirmé.

« j’ai voulu m’engager pour recevoir ma confirmation car il me semble que cela fera mûrir ma foi et me rapprochera encore de l’Eglise, on a beaucoup réfléchi sur notre foi » dit un jeune confirmand.

Bonne route à tous les 9 sur le chemin de la foi !

Esprit Saint : les chrétiens croient que Dieu est « trois » Père , Fils et Esprit. L’Esprit est un don de Dieu dans la vie de chacun. Il rend forte et confiant.

Régine Artus

Les commentaires sont fermés