Flashback des travaux à Baraqueville

Pour la genèse et le détail du projet, cliquer ICI.
Pour un compte-rendu de l’accueil de la Vierge et de l’inauguration de l’église, cliquer ICI.
Pour l’album-photo du déroulement des travaux, cliquer ICI.   
Pour télécharger le livret 12 pages (pdf) décrivant ces travaux, cliquer ICI.

Présentation par Louis Causse, architecte
L'église en 2103, avant les travauxL'église de Baraqueville après travaux (août 2015)Le réaména-gement de l’église de Baraqueville en 2015 à l’occasion de l’anniversaire des 50 ans de sa construction a été réalisé dans le respect des dispositions d’origine. Tout y a été conservé : grand autel, tabernacle, croix, ambon… simplement réadapté en tenant compte de l’évolution de la technique et de la liturgie.

L'ancien autel sur son socleDans l'église rénovée, le nouvel autel (version provisoire)Le chœur s’est dégagé d’un socle de béton qui compliquait le déroulement des célébrations. Le grand autel, constitué d’une grande pierre était prévu, dans le projet de construction de l’église en 1965, comme un autel adossé au mur du chœur. Il a retrouvé son implantation initiale. Un nouvel autel le remplace, mieux proportionné, et plus proche de l’assemblée.

Tabernacle ancien

2015 08 13 Lutrin et rampeLe tabernacle s’est allégé de son socle. Il rayonne désormais sous la croix dans l’axe du chœur. La lourde pierre retaillée qui le contient lui sert d’ostensoir couronné de lumière. Il semble suspendu, et tenir par lévitation.

L’ambon d’origine a retrouvé son usage pour confier à « livre ouvert » la Parole, le Verbe, aux visiteurs de passage et à la proclamation.

Badigeons des panneaux du toit et du mur du choeur2015 08 14 Armoire électriqueDes badigeons faits de chaux grasse, de terre de Sienne naturelle et de caséine (extraite du lait de vache) ont rendu à l’église éclat et propreté.

L’installation électrique, complètement rénovée permet une meilleure participation aux offices et met en valeur le sanctuaire.

Après diverses réflexions pour la nouvelle présentation du chœur, et l’annonce de la venue d’une Vierge à l’Enfant du XIIIème siècle, plusieurs hypothèses de présentation ont été explorées pour présenter cette statue remarquable. Il fallait bien sûr prendre des dispositions de sécurité contre le vol de l’œuvre, sans la muséifier dans une vitrine ou derrière des barreaux. Mais il fallait surtout lui donner sa vraie place dans la démarche paroissiale placée sous l’invocation de Notre-Dame du Haut Ségala. Celle qui est la « première en chemin » a pris ainsi la première place du pèlerinage auquel nous sommes conviés.

2015 08 15 Accueil de la Vierge à l'Enfant à Baraqueville (5)2015 07 31 Décor du choeur de l'église de Baraqueville (9)Sur ce grand mur oriental, c’est vers la Croix du Christ que convergent nos regards et nos chemins.

Désormais, cette croix porte le Christ revêtu du linceul de la Résurrection.

Logo synode diocésainProjet final 0Quatre-vingt huit hommes, femmes, enfants marchent au coude à coude. C’est la marche du peuple de Dieu, la marche dans la diversité, du peuple de la paroisse autour de Baraqueville. Leur représentation en bois découpé est revêtue de fibres végétales tirées d’une fleur, la jacinthe d’eau, tissées entre elles à la main. Elles nous viennent des Philippines, face au Vietnam. Si l’on observe leur marche, on découvre juste au-dessus du tabernacle, que l’un des marcheurs tient un bâton, le bâton du synode pour nous rappeler la démarche diocésaine, qui nous invite à réfléchir ensemble à notre manière de devenir témoins et missionnaires, dans un monde déchristianisé. Nous devons préparer l’Eglise de demain.

2015 08 15 Accueil de la Vierge à l'Enfant à Baraqueville (1)En regardant de plus près, on observe que la marche est occasion de dialogue et que le chemin de l’ascension croise aussi des pèlerins en retour. Autour de la bannière de Marie ornée des douze étoiles du 15 août, des hommes, des femmes, des jeunes sont en mouvement : ils prolongent ainsi la démarche synodale par l’engagement. On y reconnaît la présence de mouvements mariaux, de la pastorale des jeunes ou des migrants, des mouvements de solidarité, de l’Hospitalité aveyronnaise, de personnes âgées ou handicapées…Il importe que chacun prenne la route…

Louis CAUSSE, architecte

Présentation par le p. Raphaël Bui, curé
Les travaux ont commencé peu avant la Pentecôte (24/5/2015 : lancement du synode diocésain), après la foire de Baraqueville (3/5) avec sa journée « portes ouvertes » sur l’église où nous avons présenté au plus grand nombre le projet de travaux avec les plans et maquette 1/50e réalisés par Louis Causse, l’ancien Architecte des Bâtiments de France, maître d’œuvre du projet. Ce projet a fait l’objet d’une concertation avec l’équipe paroissiale à l’origine du projet (14/1, 6/4), le conseil économique (4/3, 23/4) et le conseil pastoral (11/3, 28/5).

2015 05 11 Début des travaux dans l'église de Baraqueville (3)Travaux église Baraqueville 02Nous avons retiré l’ancien rideau rouge – qui ne figurait pas dans le décor originel de l’église, mais avait été installé pour des raisons acoustiques et visuelles.

Tous les bancs ont été retirés et stockés sous l’auvent de l’entrée de l’église.

Travaux église Baraqueville 04Travaux église Baraqueville 05
Travaux église Baraqueville 06Travaux église Baraqueville 07Travaux église Baraqueville 08Travaux église Baraqueville 09Travaux église Baraqueville 10Travaux église Baraqueville 11Déplacer l’ancien autel contre le mur du chœur et le pilier portant le tabernacle, a redonné à chacun sa place prévue dans les plans de 1964 de l’église. Cela n’a pas été sans effort et sans risque pour les paroissiens bénévoles – Manuel Araujo, André Cadars, Noël Capgras, Jean-Claude Laux, Bernard Mouysset et Michel Négrié -, que de déplacer cette pierre si lourde et d’un seul tenant qui était à l’origine un poteau de soutènement d’une grange du Villefranchois.

Le socle central de l’ancien autel était fait d’un béton très dur qui a nécessité 3 marteaux-piqueurs aimablement prêtés par les entreprises Puechoultres, Rey, Courrège… Ensuite, le câblage sono et électrique a été placé par Noël Capgras avant que la dalle soit nivelée par Manuel Araujo et Bernard Mouysset.

Travaux église Baraqueville 12Travaux église Baraqueville 14Travaux église Baraqueville 13Travaux église Baraqueville 16Travaux église Baraqueville 17Lorsque la poussière de ces premiers travaux est retombée, Ben et ses assistants de l’entreprise Cano de Decazeville ont réalisé en quatre semaines (à partir du 18/5) des travaux de badigeonnage du sous-toit et des murs, après avoir rattrapé à l’enduit les écarts (parfois de 2 cm…) entre panneaux sous-toit. Une nacelle articulée et des échafaudages ont rendu l’église indisponible pendant trois dimanches. La célébration de la fête de la foi des 5èmes a ainsi eu lieu en plein air, sur la pelouse devant le centre paroissial. En final, l’éclaircissement produit par les deux couches de badigeon est spectaculaire !

Travaux église Baraqueville 18Travaux église Baraqueville 19Il n’a pas été jugé utile de doubler l’isolation des panneaux du toit (déjà dotés de 7 cm d’isolant). Les poutres en lamellé-collé ont été nettoyées (poussière, toiles d’araignées, cocons d’insectes) et légèrement lazurées. Les joints du mur intérieur côté entrée ont été rénovés, et la grande verrière nettoyée.

Travaux église Baraqueville 26Travaux église Baraqueville 25Les bancs ont été placés en épi à 30° – non pas d’abord par allusion au Ségala, pays du seigle – mais pour élargir les allées de circulation, libérer un espace devant le chœur pour baptêmes, obsèques… et donner au fidèle une plus vive conscience de l’Eglise et de la diversité de ses membres par des angles de vue sur l’assemblée (l’un des quatre modes de présence du Christ à la messe avec celui qui préside, la Parole de Dieu et le Saint Sacrement) bien plus riches que ceux de l’alignement habituel. Cette disposition des bancs convient aux fidèles.

Travaux église Baraqueville 22Travaux église Baraqueville 212015 06 27 Spectacle marial (samedi) à l'église de Baraqueville (55) 2015 06 27 Spectacle marial (samedi) à l'église de Baraqueville (43) 2015 06 27 Spectacle marial (samedi) à l'église de Baraqueville (47)La Travaux église Baraqueville 37 Travaux église Baraqueville 38Travaux église Baraqueville 38bpremière messe après le badigeonnage a eu lieu dimanche 14 juin 2015. Mult bénévoles ont nettoyé les bancs et l’église (avec la laveuse de la Maison Saint Pierre). L’église a pu accueillir les spectacles du 27-28 juin des Baladins de l’Evangile : « Marie et les femmes de l’Evangile », dont les éclairages ont coloré le chœur de l’église de façon inédite !

Noël Capgras aidé des autres bénévoles a rénové toute l’installation électrique : ajout d’une prise 3x30A, nouvelle armoire, nouveaux projecteurs, néons plus puissants – en éclairage indirect car masqués par des caches-néons -, de tonalité plus « chaude » et… plus économiques. Splendide !

Travaux église Baraqueville 28Travaux église Baraqueville 30Travaux église Baraqueville 29Travaux église Baraqueville 31Le Travaux église Baraqueville 32Travaux église Baraqueville 34tabernacle d’avant était serti dans un massif octogone de pierre, avec deux couvercles de cuivre. Juché sur un pilier prévu dans les plans de 1964 pour porter l’ambon, son emplacement à côté de l’accès à la sacristie était trop passant pour être correctement respecté. Le tabernacle a été retaillé par le maître-tailleur de pierre Yves Saget (Quins) et remis dans l’axe du chœur, en surplomb devant le mur, assez haut pour que l’assemblée puisse le voir par-dessus le nouvel autel, et en le rétro-éclairant avec un ruban de LEDS pour qu’il illumine comme un ostensoir.

Tout a été réutilisé, y compris en déplaçant la serrure du tabernacle sur celui des couvercles de cuivre qui était en meilleur état.

Travaux église Baraqueville 39Travaux église Baraqueville 50Travaux église Baraqueville 40Travaux église Baraqueville 412015 08 13 Fin du revêtement en sisal (6)2015 08 13 Fin du revêtement en sisal (7)2015 08 13 Fin du revêtement en sisal (3)Les2015 08 13 Lutrin et rampe (1) marches du chœur ont été complétées d’estrades réalisées par Vanessa Delouvrier-Chailloux et replacées par Michel Négrié et Manuel Araujo, pour le support de l’autel et de l’animation musicale. Manuel Gomez (Saint Maclou) a recouvert le chœur de sisal, dont la couleur contraste avec le sol de la nef, tout en s’harmonisant avec les murs et des boiseries.

Louis Causse a installé des caches néons tout le long de la nef pour rendre leur éclairage plus indirect.

Le décor retenu pour le mur du chœur s’inspire du symbole du synode diocésain « Disciple-missionnaire » créé par Alwine Bonnefis (Baraqueville), comme expliqué par Louis Causse.(cf. page 1-2)

Être disciple, c’est suivre le Christ, aller vers lui (mouvement ascendant vers Dieu). Être missionnaire, c’est être envoyé par Lui (mouvement descendant vers le monde). L’orientation indéterminée des visages des personnages de la procession cultive cette ambivalence. Une réflexion sur le mystère pascal est contenue dans ce double mouvement de et vers le Christ, de et vers la Croix.        Cf. ICI (en particulier § 4. Schéma 5)

Travaux église Baraqueville 44Travaux église Baraqueville 43Travaux église Baraqueville 49 Travaux église Baraqueville 52 Travaux église Baraqueville 51 Travaux église Baraqueville 47Travaux église Baraqueville 462015 08 10 Mise en place de la Croix (41)2015 08 10 Mise en place de la Croix (39)Travaux église Baraqueville 54L’autel, avancé au droit des marches du chœur, a été recouvert d’une housse amovible de velours rouge cousue par Marie Coulet (Talespues). Cet autel provisoire sera remplacé par un autel parallélipédique de mêmes dimensions.

La Croix réutilise l’ancienne croix, mais repeinte en rouge et bordée d’un liseré d’or qui réfléchit bien la lumière de la grande verrière lorsque l’on entre dans l’église. Ulysse Lacombe (Espalion) a sculpté une statue du Christ en bois d’érable (de deux essences différentes) sur 5 cm d’épaisseur. Le drapé et les mains du Christ débordant de la Croix signifient qu’il s’agit bien du Ressuscité.

Benoît Gatimel (AMG Audio, Albi) a installé un vidéo-projecteur 3000 lumens piloté par cable HDMI ou en wifi et donnant une image de 3,3 m de côté. Des rideaux (Marie Coulet) obturent les fenêtres du chœur pour un meilleur rendu.

Travaux église Baraqueville 582015 08 13 Lutrin et rampe (2)Deux belles contributions de paroissiens : de Michel Négrié, le lutrin – rotatif – en métal, pour accueillir l’Evangéliaire après lecture mais qui pourra occasionnellement servir d’ambon ; d’Emile Frances, la rampe pour faciliter l’accès des lecteurs ou prêtres âgés ou handicapés.

Vierge à l'enfant (XIIIème siècle)Samedi 15 août 2015, la paroisse Notre-Dame du Haut Ségala a accueilli la statue de la Vierge à l’Enfant offerte par M. Jean Mouly, originaire des Bastries de Vors. [Cliquer ICI pour un compte-rendu de cette journée]. Cette statue du XIIIème siècle de 85 cm en bois polychrome vient de Béziers (route d’Espagne). Ce don inestimable a dynamisé la mise en œuvre des travaux ci-dessus pour faire de l’église rénovée un écrin digne de cette magnifique statue.

Travaux église Baraqueville 60Une bannière brodée par Lionel Rey (Rodez) sous cette statue la différentie avec le reste du décor pour la rendre plus visible (bleue : couleur mariale complémentaire du ton ocre de la statue ; « à l’ancienne » : contraste avec le décor moderne ; d’une taille la distinguant des personnages de la procession ; décalée de l’axe du Christ : autel-tabernacle-croix). L’éclairage direct et le rétro-éclairage (LEDS au dos) la mettent aussi en valeur.

Notre ancienne statue de la Vierge, est placée dans la sacristie destinée à devenir la chapelle de semaine.

Un immense merci à tous !

Notre-Dame du Haut Ségala, fais porter tout son fruit à la foi dont ces travaux veulent témoigner : conduis-nous vers ton Fils !

Raphaël BUI
en la solennité de l’Assomption de la Vierge Marie

Remerciements

La paroisse Notre-Dame du Haut Ségala tient à remercier vivement :

Le donateur de la statue de la Vierge à l’Enfant :
Jean Mouly

Le maître d’oeuvre de la rénovation de l’église de Baraqueville :
Louis Causse

Les principaux bénévoles pour la réalisation des travaux :
Manuel Araujo
André Cadars
Noël Capgras
Marie Coulet
Vanessa Delouvrier-Chailloux
Emile Frances
Jean-Claude Laux
Bernard Mouysset
Michel Négrié

Les bénévoles qui ont participé au secrétariat-comptabilité du projet :
Régine Artus
Anne-Marie Bel
Anaïs Laï-Yock
Chrystel Mazars
Françoise Raymond

Les membres de l’EAP (Equipe d’Animation Pastorale) :
Vanessa Delouvrier-Chailloux
Dominique Maurel
Marie-Laure Rigal
Martine Serieys

Le Crédit Agricole, pour sa contribution financière au projet.

Les entreprises qui ont participé à ce projet :
Fer et Forge
Yves Saget (tailleur de pierre)
Lionel Rey (tapissier)
Ulysse Lacombe (sculpteur)
Cano (badigeons)
AMG Audio (vidéo-projecteur)

Les entreprises baraquevilloises qui ont prêté gracieusement leur matériel :
Puechoultres (BTP)
Rey (Pompes Funèbres)
Courrège (BTP)

Les donateurs :
Au 15 août 2015, deux souscriptions, l’une directe (via tract) et l’autre via internet (crowdfunding) ont recueilli 21 k€ de la part de 156 donateurs (soit 10,3 k€ venant de 65 donateurs extérieur à la paroisse ; 10,7 k€ de 90 paroissiens de Notre-Dame du Haut Ségala et 1 k€ de subvention du Crédit Agricole – agence de Baraqueville).

32 k€ ttc ont été dépensés jusqu’à présent : badigeons des plafonds et murs (16,9 k€), fournitures électriques et éclairage (3,7 k€), revêtement du chœur en sisal (2,4 k€), vidéo-projecteur (2,0 k€), bannière et support de statue (1,5 k€), Christ sculpté (1,5 k€), décor du chœur (1,4 k€), tabernacle (1,3 k€), autres (ciment, colle, plinthes, estra­des… 0,7 k€), couture pour autel, rideaux (0,6 k€).

La valorisation du bénévolat aurait largement gonflé le coût de ces travaux !

Les commentaires sont fermés